Divorce Nos Dossiers Procedure Img

Assistance Judiciaire

Procédures concernées
Divorce
Séparation
Partenariat
Modification de jugement
Convention de parents non mariés

Les conditions d'obtention de l'assistance judiciaire

Lorsqu’une personne n’a pas les moyens financiers pour payer un avocat et/ou les droits de Greffe, elle peut demander l’assistance judiciaire à l’Etat et, si elle est accordée, c’est l’Etat qui prendra en charge tout ou partie de ces frais.

Les conditions d’octroi de l’assistance judiciaire (« assistance juridique » dans certains cantons) sont réglées dans les articles 117 à 123 du Code de Procédure civile, et sont valables pour tous les cantons.

En règle générale, l’assistance judiciaire est octroyée lorsque la personne qui la demande n’a pas « les moyens suffisants » pour mener une procédure et payer un avocat. En général, une personne n’a pas « les moyens suffisants » lorsque son revenu et sa fortune ne couvrent pas son minimum vital plus 20 %.

Pour une procédure de divorce, de séparation de corps, de mesures protectrices de l’union conjugale, de modification d’un jugement ou de ratification d’une convention de parents non mariés, il faut demander l’assistance judiciaire en matière civile. En cas de violences ou si vous envisagez également de déposer une plainte pénale, il faut demander l’assistance judiciaire en matière pénale également.


Les spécificités de l'aide juridique

Les étrangers peuvent également bénéficier de l’assistance judiciaire. La procédure pour demander et obtenir l’assistance judiciaire est rapide est gratuite. La décision intervient rapidement, en général dans les trente jours. S’il y a une urgence manifeste, elle peut être décidée plus rapidement.

L’assistance judiciaire n’est pas accordée si les chances de succès d’une procédure paraissent manifestement trop faibles. La décision d’octroi de l’assistance judiciaire peut être annulée ou révoquée si les renseignements fournis ne sont pas exacts ou si la situation financière du requérant s’améliore nettement.

Enfin, l’assistance judiciaire n’est pas donnée si le requérant peut bénéficier d’aide financière de sa famille. En matière de dissolution du partenariat ou de séparation (MPUC), l’assistance judiciaire est souvent accordée à la condition que celui/celle qui en bénéficie demande une provision « ad litem ».

En général, l’assistance judiciaire vous demandera de lui rembourser une petite part de ce qu’elle aura payé. Cela dépend de votre situation financière.

Le requérant peut en général suggérer le nom d’un avocat à désigner d’office pour sa défense. L’autorité reste libre de nommer cet avocat ou un autre. Lorsqu’un avocat a été nommé dans le cadre d’une demande d’assistance judiciaire, il ne peut être changé que s’il y a des motifs très sérieux nécessitant le changement d’avocat.


Informations et formulaire pour obtenir l'aide juridique

Voir les conditions et le formulaire pour obtenir l’assistance judiciaire sur le site:

  • Pour Genève: voir ici
  • Pour le canton de Vaud: voir ici
  • Pour le canton du Valais: voir ici
  • Pour le canton de Fribourg: voir ici
  • Pour le canton de Neuchâtel: voir ici
  • Pour le canton du Jura: voir ici
  • Pour le canton de Berne (Jura bernois): voir ici